Le Neurofeedback pour réguler ses ondes cérébrales?

NFB

NFB

Le Neurofeedback par Électroencéphalogramme quantitatif (EEGq) est  un outil d’entrainement cérébral. 

Le NFB vise à modifier le fonctionnement du cerveau par la neuroplasticité. Le cerveau est en effet capable de remodeler ses connexions en fonction des expériences vécues. Le NFB permet donc d’entraîner le cerveau à modifier puis automatiser de nouvelles activités cérébrales par le conditionnement.

Comment ? Le NFB lit en temps réel l’activité cérébrale d’une personne et lui en fournit une rétroaction (un feedback) lui permettant de corriger l’activité de son cerveau et donc de reconditionner une activité ciblée (fonctions cognitives, habiletés d’autorégulation émotionnelle, comportement).

Différentes étapes….

  1. Phase d’évaluation
  • Toute prise en charge débute par un électroencéphalogramme quantitatif (EEGq) pour relever précisément l’activité cérébrale et un entretien clinique pour cibler la demande.
  • L’activité cérébrale est ensuite étudiée et comparée à une base de données normative en collaboration avec l’institut NEUROSENS (canada).
  • Un protocole d’entraînement individualisé est élaboré indiquant le pronostic de réussite et le nombre de séances nécessaires.

carte

  1. Phase de remédiation :
  • Séances d’entraînement.
  • Participation active de la personne et coaching du thérapeute pour orienter l’état vers la capacité à stimuler ou les difficultés à résorber.
  • Au minimum deux séances par semaine.
  • Une méthode sans douleur et non-invasiveIMG_4936
  1. Phase de post-évaluation :
  • Les progrès sont évalués grâce à un EEGq de suivi et un EEGq final à la fin du protocole d’entraînement.
  • Un EEGq de suivi est proposé une fois par an pour contrôle.

Des patients de tout âge

Le NeuroFeedBack peut être proposé dans le cadre de multiples dysfonctionnements, pathologies ou comme outil pour optimiser la performance (améliorer les fonctions cognitives).

 

Le NFB a un intérêt :

 

  • Dans les troubles neurodeveloppementaux : Trouble déficitaire de l’attention avec/sans hyperactivité (TDA/H) ; Trouble de la sphère Dys ; Difficultés d’apprentissage…
  • Dans les troubles  émotionnels : Anxiété, Dépression, Stress post-traumatique…

 

  • Et aussi : Insomnie, Epilepsie, Autisme et syndrome d’Asperger, Maux de tête et migraines, Alcoolisme et toxicomanie, Fibromyalgie, Lésions cérébrales traumatiques et accident vasculaire cérébrale..

Habituellement, une personne ne peut pas influencer de manière fiable ses schémas d’ondes cérébrales parce qu’elle en n’est pas consciente. Toutefois, lorsque vous pouvez voir vos ondes cérébrales sur un écran d’ordinateur quelques millièmes de seconde après qu’elles se produisent, cela vous donne la possibilité de les influencer et de les modifier…”Corydon Hammond, professeur et psychologue affilié à l’école de médecine de l’université de l’Utah.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.