Cette année, pour Noël, vous leur offrez quoi, à part des cadeaux ?

thl2uz7e9k

« je déteste Noël ! » me disait une maman. C’est vrai que noël peut prendre un goût amer. Tant d’attentes cristallisées sur un évènement, l’espoir d’être deviné, de vivre un moment unique et chaleureux d’entente familiale et fraternelle au pied du sapin.
Il faut bien se l’avouer entre le mythe et la réalité, ça tourne parfois en eau de boudin. Entre les enfants déçus et leur regard de cocker, quand ce n’est pas les larmes ou la colère, la jalousie de l’ainée, le caprice du dernier, et quand en lieu et place d’amour et d’harmonie, les enfants se disputent, Noël peut prendre un goût amer. Et puis… au fond de nous un vague sentiment de frustration, une envie de vivre quelque chose de plus fort…

fb55b10eb260dc13adc0fe0c4f65d8b01

Et si Noël, pouvait se vivre autrement ?

Et si le premier truc, c’était de sortir du mythe pour accepter pleinement la réalité !  Accepter le manque, sortir de l’illusion que nous serons un jour comblé par une situation ou par une personne.  Et si on accueillait ce qui vient dans le moment présent sans jugement,  juste ce qui arrive sans le comparer à un idéal ? (un noël parfait, comme dans les films américains, si si quand tout est beau !). Les enfants se disputent, ça gâche la fête ? Et si on se disait quelle super occasion, j’ai aujourd’hui du temps pour leur apprendre à gérer les conflits, à trouver des solutions et tant pis si ça marche pas sur l’instant. Finalement c’est de ça dont ils auront besoin adulte ! Pas de croire à des moments mythiques dont ils seront vite désillusionnés. H.Ginott, psychologue, nous le rappelle « Notre travail ne consiste pas à rendre petits et grands heureux mais plutôt à les aider à devenir plus humains ». Rien de parfait donc, et certainement pas Noël !!! Allez cette année, on lâche les « On fait tout pour eux, et ils sont jamais contents, des enfants gâtés, je te dis !». Se rappeler comme un mantra que les jalousies, les disputes font partie des apprentissages de socialisation (c’est aussi important que les devoirs !) et que le respect entre frères et sœurs est tout entier à construire.

Et créer une ambiance fraternelle alors ? Il est où l’esprit de Noël ?

Laissez-moi-vous conter ce que la psychologie positive raconte du bonheur. Il était une fois le bonheur hédonique, bonheur du plaisir, de l’émotion positive, de l’instant et le bonheur eudémonique, bonheur du sens. Le petit d’homme, pour vivre heureux, a besoin de l’équilibre des deux. Mais dès la toussaint enterré, le petit d’homme n’est que bassiné par le fait d’avoir, de recevoir, triant les commandes catalogues pour nourrir son bonheur hédonique par the super CADEAU. Mais oh rage ! Oh désespoir ! Les parents du dit- Chérubin, le saint soir, se confrontent bien souvent à la déception (finalement ce truc, en rêve c’était mieux !), à la jalousie (forcément le cadeau de mon frère il est trop bien) et à une réalité bien ordinaire : il y a souvent quelque chose qui coince, même dans les moments les plus heureux ! Mais où est donc l’harmonie de Noël ? Au même endroit que le bonheur du sens, écrasés sous la hotte du père Noël ! Vous me voyez venir, vous pensez peut-être que je vous fustige d’avoir loupé la messe de noël ou de ne pas avoir proposé votre aide au secours populaire ? Bien loin de moi cette culpabilisation : une seule idée à vous transmettre: Pensez à nourrir aussi vos enfants du bonheur eudemonique ! Vos enfants, ont autant que vous besoin du bonheur de sens ! C’est-à-dire de partager un moment chaleureux, important.

Alors, je vous livre quelques petits jeux pour co-constuire ce moment !

2016-11-25-14-57-32

Le cadeau du merci : Chacun accroche dans le sapin un merci à chaque membre de la famille : merci d’avoir vécu ce moment-là avec toi, merci de m’avoir prêté tes jeux, merci pour ton sourire le matin…et dire ce qu’on a ressenti. La gratitude, nous rappelle, ILLONA BONIWELL, chercheuse en psychologie positive, augmente le sentiment personnel de bonheur. Plus on est reconnaissant plus on est heureux ! Et je vais vous dire un secret : ça marche beaucoup mieux et c’est plus durable que la dernière NINTENDO! Les personnes reconnaissantes sont plus enthousiastes, joyeuses, attentionnées, déterminés, intéressées, serviables, optimistes et énergiques que ceux qui ne sont pas. Non seulement cela, mais les gens reconnaissants ont été démontrés moins déprimés, moins anxieux, moins envieux et moins matérialistes !!!! Alors on leur offre quoi à nos enfants pour noël ?

-Autre petit jeux sympa Le cadeau-gentillesse. Ringard ? Il nous apprend qu’il y a autant de plaisir à donner qu’à recevoir (même à son frère son pire ennemi !!). Que chaque membre de la famille tire au sort un prénom de la famille sans le dire. Et rende un service dans la journée. Chacun doit deviner qui lui a offert son service. (Astuce : Aider les plus petits à trouver des idées). « La gentillesse, c’est être attentif à l’autre. Cela permet de se sentir en relation avec les autres, plus positif dans notre relation à autrui, ça favorise la coopération » ( Lyubomirsky et al 2005).  Illona Boniwell ajoute que faire un acte de bonté a un impact sur notre bien-être,  ils nous font sentir plus confiants.

img_9464

-Et un dernier jeu pour aujourd’hui : Brainstorming philosophique, moment de co-création à discuter avec crayons et feuille autour d’un apéro-familial. Qu’est ce qui est important pour une famille à Noël ? Qu’est-ce qu’on aimerait vivre ? Comment on voudrait le construire ?  Comment et qu’est-ce que chacun va préparer ? Les enfants ont autant de bonheur à donner qu’à recevoir, cultivons cela. Nous n’avons pas à tout leur apporter. Qu’est-ce que eux vont faire pour la famille ? Un gâteau ? Une belle table ? Exercice à faire quelques jours ou semaines avant, noter toutes les idées et choisir ensemble. Vous risquez d’être étonné des réponses de vos enfants !! Et si jamais vous trouvez que ça fleurte trop avec le catalogue de jeux, profitez pour insuffler des idées de choses à vivre ensemble, c’est magique….

AVERTISSEMENT  Mon cher et tendre, ayant lu mon article, saute sur l’occas « Alors tu veux quoi comme cadeau-gentillesse cette année ? » ça sent l’arnaque ! Attention mes propositions ne sont pas à la place des cadeaux habituels, ce serez source de frustration, échec garanti.

Non, les cadeaux de sens, c’est que du plus !!! Alors vous offrez quoi en plus des cadeaux cette année à Noël ?

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.